Bélarus : Visite de Lavrov à Minsk

Bienvenue dans la quatorzième édition de la newsletter de la communauté “Bélarusses à Paris”.

Dans cette édition:

Hier, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s'est rendu à Minsk pour rencontrer le président usurpateur Alexandre Loukachenko et le ministre bélarusse des affaires étrangères, Vladimir Makei.



Comme le rapporte Le Figaro, Lavrov a fustigé “l'ingérence occidentale” au Bélarus. “Bien sûr, nous sommes préoccupés par la situation actuelle au Bélarus”, a-t-il indiqué. “Nous espérons qu'elle va définitivement revenir à la normale bientôt, y compris grâce à l'initiative du président bélarusse sur la réforme constitutionnelle et la modernisation du système politique”, a-t-il ajouté. Voici la version complète (en anglais) de sa déclaration à la fin de sa visite.

Ekaterina Chmatina, l’analyste de l’Institut des Analyses Strategiques du Bélarus, fait analyse de cette situation dans la presse bélarusse :

“Poutine est le seul allié restant de Loukachenko, mais pour le moment, nous ne voyons rien d'autre qu'un soutien rhétorique au pouvoir bélarusse.”

Elle résume sa vision des craintes du Kremlin qui, selon elle, “considère comme une menace la possibilité que le mouvement de protestations démocratiques au Bélarus gagne, car cela pourrait alors déclencher de pareils manifestations en Russie. En outre, les principales craintes du Kremlin sont de savoir si un Bélarus démocratique tournera le dos à ses liens étroits avec Moscou. En ce sens, les forces de l'opposition - tant Tikhanovskaïa que le Conseil de coordination - tentent actuellement d'attirer l'attention du Kremlin et d'entamer des négociations ouvertes avec lui pour faire comprendre que la position de la protestation bélarusse n'est pas anti-russe” résume l'analyste.



Dans le même temps, Svetlana Tikhanovskaïa peut compter sur le soutien toujours croissant de la communauté internationale pour les manifestations du Belarus.

En l'espace de trois semaines seulement, elle a visité l’Autriche, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et la Lettonie, et a tenu des dizaines de réunions avec des premiers ministres, des ministres des affaires étrangères, des parlementaires et des militants de la société civile. Cette partie cruciale de son rôle a également été présentée dans une nouvelle couverture de BBC News, publiée en début de semaine.

"Le président élu Joseph R. Biden Jr. devrait inviter Tikhanovskaïa à son investiture et la rencontrer à la Maison Blanche pour montrer au monde que les Etats-Unis soutiennent à nouveau la démocratie",

a suggéré la rédaction du Washington Post dans un avis publié mercredi dernier. Cela souligne une attente générale selon laquelle la nouvelle administration américaine devrait jouer un rôle plus actif et plus affirmé dans la recherche de solutions à la crise bélarusse.



La solidarité des médecins et des citoyens s’exprime à travers les flash mobs qui expriment le soutien à Artiom Sorokin. Ce médecin des urgences a rendu public les résultats de l’analyse de sang de Roman Bondarenko, le jeune homme tué par la police, et par cela a démenti la propagande officielle qui a annoncé que le jeune homme était ivre et a résisté aux forces de l’ordre. Le flash mob manifeste sous le signe de “0%”, en référence aux résultats d’analyses sanguines, dans lesquelles se trouvait 0% d’alcool.

Pour en savoir plus sur le rôle des médecins dans les manifestations au Bélarus, consultez notre récent sujet du jour.

Nous continuons une campagne de crowdfunding pour l’exposition de l'art bélarusse engagé. Nous avons déjà collecté 860 euros sur les 1 200 nécessaires. Nous vous sommes reconnaissants de votre soutien !

Nous inaugurerons l'exposition le 15 décembre : le premier jour après le confinement. Elle se tiendra jusqu'au 27 décembre dans la résidence artistique 59 Rivoli à Paris.

Suivez cet événement sur Facebook et Instagram pour en savoir plus sur les événements uniques qui accompagneront chaque jour de l'exposition !

Vous pouvez consulter ici le site web de l'exposition.

Et voici un nouveau save-the-date :

“Vu le nombre croissant de rapports alarmants concernant les sportifs, les représentants officiels et le sport au Bélarus, le comité exécutif du Comité international olympique (CIO) a décidé d’engager une procédure formelle pour examiner l’éventualité des mesures ou des sanctions appropriées contre le Comité national olympique de la République du Bélarus”, rapporte Voice of Belarus.

La solidarité européenne s'étend au monde littéraire - plus précisément à celui des auteurs et traducteurs - qui font une déclaration de soutien à l’occasion de l’anniversaire de 90 ans de l’écrivain bélarusse, Uladzimir Karatkevitch. “Actualitté” en parle.

Et les événements du dimanche dernier ne sont pas restés sans réaction dans la presse française : des articles ont paru sur France24 et RFI, entre autres.

Pour y voir clair, vous avez de nombreux reportages sur tous les aspects de la protestation au Bélarus dans le dossier qu’ARTE y a consacré.

Cette newsletter a été réalisée par Alisa Syrakvash, Lena Zerka et Ioanna Kosmas. Le design graphique a été exécuté par Fiodar Kuleunich. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez contribuer ou soutenir notre association !

S’il y a dans votre entourage des personnes susceptibles d’être intéressées par ce qui se passe au Bélarus, nous vous saurions gré de leur faire découvrir notre site où elles trouveront, en bas de la page, un formulaire pour s’abonner à cette newsletter.

Nous espérons que cette newsletter vous sera utile. Dans le cas contraire, vous pourrez facilement vous en désabonner à tout moment en suivant le lien tout en bas de la page.

#StandWithBelarus
#AiderBelarus
#YouStrikeWeWork